Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 05:00

Chez Martine ' prête-moi ta plume', sur le thème : je me souviens

 

Je me souviens d’un rêve.

 

A peine l’avais-je touché qu’il était devenu ma propriété.

Dès l’aube, les yeux encore humides de lui, je voulais l’immortaliser

C’était une nuit d’hiver où je me promenais à travers bois. Le sentier était  jonché de rosée blanche, ainsi que de neige, tant épaisse sur les arbres, qu’elle en faisait ployer les branches

Oh ! Que de révérences sur mon passage !

J’ignorais le froid, bercée  par la féerie du lieu,  et le mutisme de la nuit  m’entourait doucereusement. Même les toiles d’araignées, perlées d’argent dansaient à ma rencontre, quand soudain, derrière moi un bruissement. Des pas lents, si lents, que si  je n’avais senti à travers eux la difficulté d’une marche, certes, j’aurais eu peur.

Mais  accompagnés semble-t-il d’une canne, en  percussion régulière,  puis d’une voix, ils me rassuraient :

-« Avance et suis ce chemin, sans te retourner, surtout ne te retournes pas »

Cette élocution, soudaine, oui, me confortait, car ce timbre là, je le connaissais aussi.

-« Père, c’est toi ? », osais-je demander

-« Oui, c’est moi, derrière toi. Ne pose pas de questions si tu veux perpétuer cet enchantement. Je suis bien vieux maintenant et peine avec mes savates percées, mais je voudrais te guider jusqu’à la cabane au fond du bois. C’est en elle que je vis avec ta mère, et quelques êtres chers que tu as connus ».

Le mystère piquait ma curiosité, et je pénétrais dans la virginité de la nuit, peu à peu bercée par des chants. Maintes lumières se mêlaient progressivement aux cieux, pareilles à  des feux d’artifice  éclatants par les fenêtres que je discernais. Mon cœur battait la chamade. Tous, ils étaient tous là, ma mère surtout, qui,  je le savais, avait bel et bien retrouvé mon père, ...et ils dansaient, et ils chantaient, et ils faisaient bombance, mais leurs visages restaient masqués par un loup noir à ma grande désolation

-« ta mère est là, me disait-il »

Mais sous quel déguisement, tous habillés de guenilles sombres et traînantes au sol qu’ils étaient ?

De chaudes larmes inondaient mon visage, de bonheur à les entendre, mais aussi  la gorge nouée à ne pouvoir pénétrer dans ce chalet, à ne pouvoir les embrasser, à ne pouvoir les discerner. C’était un ordre de mon père pour ne pas détruire cet envoûtement

-« chaque fois que tu voudras nous voir, nous entendre, puisses-tu suivre ce chemin à la nuit tombée, à la même heure »m’avait-il répété

Comme une promesse,  avec la même émotion, je refaisais ce même chemin

Seulement des voix, des formes dans un décor fantasmagorique, aussi mes parents étaient là !!

 

J’avais relevé un haïku d’Issa. En le relisant il suffisait d’ouvrir une page jaunie d’un cahier pour comprendre, que cette nuit-là, j’avais perçu le chemin de paradis…et vingt ans plus tard, je m’en souvenais encore

Mamylilou

***********************************************************

Par la rosée blanche

le chemin du paradis

peut être perçu

Issa

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mamylilou
commenter cet article

commentaires

pimprenelle 07/09/2015 11:52

Je ne pouvais pas m'exprimer plus longuement. Je suis comme toi dans cette sensation, mais parfois, je ne peux ni ne veux en parler. Celui qui nous a "quittés" m'est tellement proche.
Fais une belle journée. Bien fraîche ici !

gerard motet 07/09/2015 06:41

HORIBLE

pimprenelle 14/08/2011 18:38



Je ne parlais pas du chemin du paradis, seulement de ce ressenti de présence et que guide.



Mamylilou 14/08/2011 19:33



Je me suis mal exprimée , sans doute à  cause de la brièveté de ta réponse, merci  d'apporter une rectification.Bonne soirée



pimprenelle 12/08/2011 22:27



Oui, on peut.



Mamylilou 14/08/2011 14:50



J'hésite mais j'ai tendance à le croire



Alrisha 11/08/2011 19:05



C'est à la fois poignant et prenant comme souvenir. Un mélange de bien-être et d'appréhension.


Bises du soir Mamylilou en te souhaitant une bonne fin de semaine !



Mamylilou 11/08/2011 21:11



Bonne semaine àtoi aussi Monique, bisous



Un Instant Poétique

  • : Rêveries
  • Rêveries
  • : En l'instant présent, juste un regard, un parfum ...
  • Contact

Les RV du Coucou

       AVRIL          

    Rideau-Thieree - rideau de scène 

                Rideau de scène         

  

       vendredi 19 avril 2013

Mes livres

        Froissement d'ailes

 Froissement d'ailes

70 pages- 120 haïkus

Chez Lulu.com

 

A l'heure d'automne 

A l'heure d'automne

Haïkus

Chez Lulu.com

 

Ces petits bouts de rien

Ces petits bouts de rien

Haïkus

Chez Lulu.com 

 

Ma vitrine