Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 19:50


" Tu peux rester là, tu ne me gênes pas".
Et je pouvais rester, et il serait lui-même rester  à me regarder durant de longues heures.
Parfois, il glissait sa main derrière l'une de mes oreilles ,remontant une mèche de cheveu rebelle  échappée  de mon chignon.
Il savait saisir chacune de mes expressions qui naissait sur mon visage, et comme une enfant sage , je m'émerveillais à la douceur de son  geste , à l'éclat de ses yeux d'une limpidité émouvante.
C'était un grand silence , aussi respectueux  que pouvait emporter l'illusion, car il n'y avait aucune parole, ni autre attention, et pourtant je me complaisais à espérer ...
Quelques années passées , à  me regarder dans le même rituel.
Un matin, dans la glace , épilant mes sourcils , un cil tout blanc : hérissé , dévergondé ,  venait sournoisement  se blottir parmi d'autres toujours bruns.
 Isurte, je vous le dis.
D'un geste brut, je l'arrachais .
Et  j 'entendais la voix :
" Tu peux rester là, tu ne me gênes pas" ..
Mais je  ne pouvais ce petit rabougri  ,le regarder, et le laisser là, car à son tour il m'interpellait bien désagréablement
Combien de temps avais-je déjà attendu ces non-dits , étouffé des émois, qui m'avaient  fait oublier mon âge , trop longtemps sans doute pour comprendre qu'il y avait grande  tendresse après l'amour et qu'après elle, l'amitié emboîtait le pas
Un petit cil blanc , soudain, venait d'emporter tous mes rêves.
Restait une présence , qui  à son tour continuait de longues heures à  regarder dans le plus grand des silences ,une vie consumée.
Il est un moment où l'un des chemins ne suit plus l'autre , et comme une perle de rosée, l'oeil s'humidifie de voir encore ,et de ne plus être.



Mamylilou-Lilounette



Partager cet article

Repost 0
Published by mamylilou
commenter cet article

commentaires

Gerard motet 29/02/2016 09:58

Moi je vis actuellement avec mes cheveux blancs la meilleur partie de ma vie

Gerard motet 29/02/2016 09:56

C, est du charabia!

polly 15/12/2009 18:57


OUI, ton texte fait TILT!
Oui, un cil blanc, rebelle, dérangeant.

Oui, une ride qui se creuse de plus en plus, d'autres qui commencent à poindre sur la joue.
Oui, les cheveux qui blanchissent de plus en plus et les couleurs qui se rapprochent.
Oui, les jambes qui ne sont plus très lisses, les pieds un peu tordus...

Je ne vais rien ajouter d'autres, moi je sais que si l'est une partie de nous qui ne vieillit jamais, c'est le coeur.

Je t'embrasse tendrement Lilou.


mamylilou 17/12/2009 11:37


Tu vois aussi avec une certaine nostalgie . J'ai lu que tu étais plus gaie en 2007 sur un de tes  derniers commentaires , alors espérons que tu le redeviendras pour l'année qui s'annonce
Serrons nos poings, je touche du bois pour que celle qui arrive soit aussi meilleure, ce n'est pas trop à dire, 2009 a été en qui me concerne des plus éprouvantes et jamais je me suis jurée de la
recommencer comme telle ..Bises Polly et courage à toi


zip de zoup 15/12/2009 13:44


Emouvant, on n'en dira pas plus !
bisous à toi 


fanfan 15/12/2009 09:18


c'est un très beau texte qui émeut ; on s'y retrouve ..
on se rend compte un jour qu'on vieillit ... bisous


Un Instant Poétique

  • : Rêveries
  • Rêveries
  • : En l'instant présent, juste un regard, un parfum ...
  • Contact

Les RV du Coucou

       AVRIL          

    Rideau-Thieree - rideau de scène 

                Rideau de scène         

  

       vendredi 19 avril 2013

Mes livres

        Froissement d'ailes

 Froissement d'ailes

70 pages- 120 haïkus

Chez Lulu.com

 

A l'heure d'automne 

A l'heure d'automne

Haïkus

Chez Lulu.com

 

Ces petits bouts de rien

Ces petits bouts de rien

Haïkus

Chez Lulu.com 

 

Ma vitrine